Devenir Chef de Clinique Universitaire

Un chef de clinique de médecine générale : Quèsaco ?

Un chef de clinique de médecine générale (CCU-MG) est un(e) jeune médecin qui exerce des fonctions de soin, d’enseignement et de recherche.
  • Notre valence « soin », c’est notre activité au cabinet, comme tout médecin généraliste.
  • Notre valence « enseignement », nous l’assurons à la faculté de médecine. Nous participons aux ED de sémiologie (étudiants de 2e année). Nous assurons l’enseignement « UE libre – Médecine générale » (étudiants de 4e année). Nous concevons des dossiers types iECN, nous participons à des jurys de CCC. Nous assurons l’ensemble des cours, des séminaires et des groupes d’échanges au près des internes de médecine générale. Les CCU-MG « délocalisés » (exerçant dans les départements situés loin de la fac) sont dispensés de certains de ces enseignements mais se voient affecter d’autres tâches.
  • Notre valence « recherche » nous amène à conduire un projet de recherche personnel, à encadrer des thésards, à participer à des congrès, etc. A Tours, le cadre reste suffisamment souple pour vous permettre de mettre en place un clinicat qui réponde à vos attentes. Pour nous accompagner dans nos nouvelles fonctions, nous bénéficions de la supervision des membres en place, ainsi que de plusieurs formations en début de clinicat concernant la pédagogie et la recherche.

En pratique

Mais il dort quand le/la CCU-MG ?!!
Il dort (ou pas !) autant que les autres ! Le contrat de CCU-MG est un contrat à mitemps. C’est à dire que nos valences « enseignement » et « recherche » ne viennent pas
en plus de notre activité au cabinet mais à la place d’une partie de cette activité.

Et c’est pour la vie ?
Non hélas ! Le contrat de CCU-MG est à durée déterminée. C’est un contrat de 2 ans, renouvelable 2 fois une année, soit un total de 4 ans. Ensuite, on peut soit arrêter (et
devenir « ancien chef de clinique » !), soit poursuivre notre carrière universitaire en candidatant à un poste de Maitre de Conférences des Universités (MCU). Il est également
possible de devenir chargé d’enseignement ou enseignant associé (CCA ou MCA).

Je n’ai jamais publié dans le BMJ, c’est grave docteur ?
  • Non ! Nul besoin d’être déjà un chercheur chevronné ! (ça va venir !)
  • Vous devez « seulement » être thèsé et avoir validé votre DES de médecine générale depuis moins de 4 ans.
  • Vous devez exercer la médecine générale en ambulatoire (collaborateur ou installé, le statut de remplaçant doit être temporaire) ou être salarié en centre de santé.
  • C’est mieux d’avoir au moins un Master 1 mais ce n’est pas obligatoire à Tours.

Est-ce que je le vaux bien ?!

Le salaire du CCU-MG est réglé par l’université, dont il est salarié. Son montant brut est de 16 715 €/an les deux premières années (échelon 1), puis de 19 464 €/an les deux
années suivantes (échelon 2).
Une indemnité des ARS versée en honoraires (5000€/an environ) peut venir s’ajouter à cette rémunération, sous conditions.
Une fois le clinicat terminé, il donne la possibilité d’exercer en secteur 2.

Envie d’en savoir plus ?

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le « p’tit guide du chef de clinique en médecine générale », réalisé par Reagjir et actualisé en 2018. Mais surtout, frappez à la porte du DUMG, on y est tous les jeudis !

Les chefs de pique-nique !